Web Post

Séminaire Stratégique

Rome, 08/02/2018 


Je suis persuadé qu’à l’heure actuelle la plupart d’entre vous savent que l’Ordre auquel nous sommes attachés est en train de subir des changements. La série d’événements inusités survenus l’an dernier a illustré le besoin d’ajuster la constitution de l’Ordre afin de mieux refléter les temps actuels. Le Saint-Père a demandé que l’Ordre accentue sa spiritualité et sa vie morale. De plus, il est impératif que l’Ordre révise les exigences pour la fonction de Grand Maître afin d’étendre le bassin de candidats potentiels. À partir de cette base simple en apparence, la direction de l’Ordre en a élargi la portée pour y inclure une analyse de la plupart des composantes de l’appartenance et de la gouvernance.

Dix groupes de travail ont été formés en juillet 2017, composés d’un éventail de représentants de tous les membres et de tous les niveaux de direction, soit environ 150 personnes. Ils ont terminé leurs activités intenses à la fin de 2017 et soumis les résumés de leurs recommandations au Grand Magistère. Un séminaire stratégique a été convoqué pour de plus amples discussions et dans le but de solliciter les avis de plus de 160 membres choisis parmi les chevaliers profès, les présidents d’associations nationales, de membres du Souverain conseil et du gouvernement ainsi que de certains représentants des groupes de travail. Étaient aussi présents le Lieutenant de Grand Maître, le prélat et le délégué spécial du pape. Il m’est certes impossible d’entrer dans le détail des points soulevés dans cette mise à jour, toutefois, je vais m’efforcer de vous communiquer l’esprit et la direction des discussions ainsi que les éléments clés de la réforme qui se profile.

L’allocution inaugurale de S. E. Fra’ Giacomo dalla Torre del Tempio di Sanguinetto plaça d’emblée le contexte d’une réforme nécessaire tandis que S. E. l’archevêque Angelo Becciu (le délégué papal spécial) créa le climat pour nous inciter a ouvrir une voie vers le renouveau.

Considérations du contexte ; depuis les dernières révisions de la constitution et du code (1957-1961), antérieures à Vatican II, l’Ordre souverain de Malte a pris une ampleur considérable. Les membres sont passés d’environ 3000 à 13000. Les activités humanitaires et diplomatiques ainsi que les relations multilatérales ont plus que triplé. Le développement des chevaliers et dames en Obédience a pris une ampleur substantielle et, depuis l’éradication du rideau de fer, les activités des bénévoles et des jeunes en Europe ont atteint des niveaux sans précédent. Bien entendu, toute cette croissance et tout ce développement ont eu des répercussions au  » Nouveau Monde  » puisque les membres en Amérique du Nord représentent dorénavant 25% des adhérents mondiaux. Le nombre d’associations nationales est passé de 15 à 47 aujourd’hui alors que trois délégations attendent le moment où elles se seront conformées aux exigences pour être élevées au statut d’associations. Le nombre de chevaliers profès a presque quadruplé. La compréhension de ces données de base précise très clairement que fonctionner avec des règles établies il y a plus de 50 ans peut déboucher sur plusieurs situations problématiques. La question sous-jacente devient dès lors :  » Que devons-nous changer pour nous acquitter adéquatement de la mission de l’Ordre ?  »

Vie religieuse et spirituelle ; le délégué spécial du pape, Monseigneur Becciu, fit des réflexions théologiques sur le thème du renouveau de la vie religieuse de l’Ordre tout en nous adaptant à l’évolution de la vie et de la société. Il introduisit le concept de la  » loyauté créative  » ; créative par adaptation et loyale aux charismes qui sont les sources de notre existence. Il précisa clairement que nos formes doivent s’adapter continuellement à la faculté de se perpétuer tout en protégeant nos valeurs. Il nous enjoignit a devenir des innovateurs dans la façon d’exprimer nos valeurs et notre mission originelles, et dans les manières de témoigner de façon transparente de notre amour de Dieu … pour que l’on dise de nous ‘pourquoi sommes-nous si désintéressés au service des malades et des pauvres ?’

Aux fins du séminaire, les recommandations des groupes de travail ont été affinées en cinq principaux thèmes de discussion ; gouvernance, noblesse et éligibilité, adhésion, formation et chapelains, et organisations locales. Tous ces points ont été étudiés en fonction de la transparence, de l’imputabilité, de la conformité et de la préservation. La compilation des consultations sera remise à la direction de l’Ordre ainsi qu’au Souverain conseil qui établira le plan d’action et les priorités nécessaires pour effectuer les réformes envisagées. Assurément, la première et la plus importante priorité sera l’analyse de l’importance de la vie consacrée dans l’Ordre, de quelle manière l’émission des vœux est-elle reliée au contexte du droit canon et des traditions de l’Ordre, de la révision des critères d’éligibilité pour un Grand Maître, pour les hautes charges et pour les membres du Souverain conseil. De plus, rendre le chapitre général et le Conseil complet d’État plus représentatif étant donné la vaste croissance partout dans le monde des associations nationales est une réforme importante. Certains messages reçus durant ces trois jours étaient très clairs alors que d’autres l’étaient moins. Les points suivants m’ont personnellement paru très importants tel qu’ils ont été abordés par l’assemblée ; l’élection à vie du Grand Maître, le maintient de notre nature religieuse, l’accessibilité à plus de fonctions majeures par les femmes, étendre l’autorité du Receveur du commun trésor, la responsabilité financière et le contrôle budgétaire, les ajustements nécessaires pour permettre une contribution de la part des jeunes membres, l’accroissement des activités par et pour la jeunesse, le respect de la tradition nobiliaire pourvu qu’elle ne soit pas une entrave aux fonctions supérieures, et tout particulièrement la fonction du Grand Maître, cibler la formation à tous les niveaux et la création de lignes directrices pour la formation religieuse parmi les profès comprenant la possibilité d’une vie en communauté.

Un Conseil complet d’État a été convoqué pour les 2 et 3 mai afin, soit d’élire un Grand Maître selon la présente constitution, soit pour élire un Lieutenant de Grand Maître pour une autre année alors que nous transiterons dans les réformes constitutionnelles. C’est un grand honneur pour moi d’avoir été élu par les présidents pour être un des 15 électeurs parmi les présidents d’associations nationales. Soyez patient quant à la diffusion d’informations. Plusieurs des sujets sont très complexes et devront être étudiés par des légistes canonistes pour avis. Je vous demande également de ne pas ajouter foi aux fausses nouvelles diffusées par des médias partiaux qui pourraient altérer votre jugement quant à la direction que prendrait l’Ordre, ou au processus. Il y a plusieurs éléments ambigus et, comme vous pouvez aisément l’imaginer, des animosités particulières. Il est donc important de prier pour ceux et celles qui ont reçu la mission de diriger notre Ordre et pour tous ceux et celles qui s’efforcent de coopérer en vue d’une réforme que nous avons été appelés à faire. Cependant, en premier lieu, nous ne devons pas nous soustraire à notre mission qui est de servir les malades et les pauvres.

Roman J. Ciecwierz
Président
Association Canadienne

Faire un Don à l’Ordre de Malte

Programme Pancanadien

$

Donnez votre propre montant

Sélectionnez la méthode de paiement
Informations personnelles

Détails de facturation

Don Total: $100.00

Évènements à Venir

Il n'y a aucun événement à venir.

L'Ordre Souverain Militaire de Malte - Association Canadienne

1247 Kilborn Place, Ottawa, Ontario K1H 6K9, Téléphone: (613) 731-8897, Fax: (613) 731-1312